Tous sur l’action LVMH

Investir dans les titres LVMH vous intéresse ? Découvrez les chiffres clés des activités du groupe LVMH pour vous aider à faire les bons choix !

L’industrie de luxe est incontestablement un des  quelques domaines dans lequel la France excelle. Le pays abrite de nombreuses marques de renom parmi lesquelles on peut citer le groupe Louis Vuitton Moët Hennessy, plus connu sous le nom de LVMH. Leader mondial du luxe, cette enseigne se compose de plus 70 maisons et plus de 4 600 magasins répartis dans le monde entier. 

Investir dans l’action LVMH semble à première vue très intéressant, surtout au vu des hausses qu’elle a connues ces derniers temps. Chose aucunement étonnante  compte tenu de l’efficacité du business model de LVMH. 

Si investir sur cet actif vous séduit, on vous propose de découvrir l’essentiel à connaître sur la marque LVMH : historiques, business, avantages et inconvénients, concurrents principaux, chiffre d’affaires…

Histoire de LVMH

LVMH est créée en 1987 à partir de l’association entre deux marques, Louis Vuitton dirigé par Henry Racamier et Moët Hennessy dirigé par Alain Chevalier. Mais le groupe doit son succès actuel à l’acharnement et l’ingéniosité d’un homme : Bernard Arnault. A la tête du groupe depuis 1989, cet homme d’affaires a fait ses études à l’école Polytechnique et a d’abord fait une carrière d’ingénieur dans l’entreprise Ferret-Savinel.

Il devient PDG de cette dernière en 1978 et y reste jusqu’en 1984, année où il prend les rênes de Christian Dior. Il commence par la suite à réorganiser totalement la société holding Financière Agache en orientant le développement de cette dernière vers les marques de luxe. En 1988, quelques mois après le krach d’octobre 1987, Bernard Arnault rachète des parts de LVMH à très bas prix. Puis, après de nombreuses péripéties juridiques, il devient officiellement le patron de LVMH en 1990 jusqu’à ce jour.

Sous sa direction, LVMH adopte alors une stratégie qui consistera à acheter de nombreuses marques pour ensuite multiplier les synergies entre elles. L’efficacité de cette approche est si impressionnante que LVMH deviendra en quelques années, le leader mondial du secteur de l’industrie du luxe.

Introduction et cotation de l’action LVMH

LVMH possède aujourd’hui une triple casquette: concepteur, fabricant et distributeur de produits de luxe. En 1990, son action s’échangeait à 13 euros pour passer à 89 euros en 2000, soit une hausse de plus de 600 %. Après, le cours connaît une forte baisse en raison de l’éclatement de la bulle internet. Le désastre est tel que l’action du groupe sera coté à moins de 26 euros en septembre 2001.

Après cette crise, le cours de l’action LVMH connaît une phase haussière jusqu’en 2007 : le titre valait alors 80 euros. La crise des subprimes entraînera une nouvelle fois la chute du titre : un titre s’échangeait 34 euros en 2008. Depuis cette baisse, l’action du groupe a toujours connu une tendance haussière avec de petites périodes baissières. L’action LMVH a connu une augmentation de près de 800 % entre 2008 et 2018. 

La montée la plus spectaculaire s’est produite entre 2016 et 2018. Le point le plus bas était de 130 euros et le point le plus haut de 314 euros. Cela équivaut à une performance haussière de plus de 140 % en moins de 2 ans.

Élément pouvant influencer le cours de l’action LVMH

Les points forts de la marque

Le groupe LVMH a de nombreux points qui, pleinement exploités, peuvent influencer positivement sur le cours de son action : 

  • Le business model de LVMH repose sur une stratégie marketing efficace. Ses produits s’adressent surtout à des clients aisés et ciblés, en quête permanente de luxe ;
  • LVMH ne lésine pas sur les moyens pour proposer des produits répondant parfaitement aux besoins de sa clientèle. La créativité de ses designers explique une grande partie de son succès ;
  • Le réseau de distribution du groupe constitue aussi un avantage concurrentiel important. En disposant de magasins propres, LVMH peut facilement gérer ses implantations et maîtriser ses tarifs.

Tout cela fait que même en période de crise financière et boursière, les résultats de LVMH ont toujours bien tenu.

Quels sont les risques ?

Même si LVMH affiche de belles performances sur le long terme, acheter l’action de la marque présente quelques risques :

  • La sensibilité à la parité euro-dollar et euro-yen : en cas de montée de la valeur de l’euro, la marque sera obligée d’augmenter le prix de ses articles en monnaie locale, ce qui peut entraîner une baisse des ventes sur les régions concernées ;
  • L’essor du marché gris en raison de l’écart de prix de prix entre l’Europe et l’Asie ;
  • L’exposition importante sur les pays émergents. Depuis ces dernières années, LVMH a tellement gagné en importance dans les pays d’Asie-Pacifique (Chine, Hong Kong, Japon…) que si ces pays rencontrent une difficulté économique, les revenus du groupe diminueraient certainement ;
  • La croissance des produits de contrefaçon : quelque chose qui ternit l’image de la marque.

Les concurrents principaux de LVMH

LVMH a deux concurrents principaux : Kering et Richemont.

La société Richemont compte les marques et maisons suivantes :

  • Cartier ;
  • Van Cleef & Arpels ;
  • Baume & Mercier ;
  • IWC Schaffhausen ;
  • Jaeger-LeCoultre ;
  • Officine Panerai ;
  • Piaget ;
  • Roger Dubuis ;
  • Vacheron Constantin ;
  • Watchfinder & Co ;
  • YOOX ;
  • Alfred Dunhill ;
  • Chloé ;
  • Montblanc ;
  • Peter Millar ;
  • Purdey ;
  • Serapian.

La compagnie Kering comprend quant à elle les marques et maisons suivantes : 

  • Gucci,
  • Saint-Laurent ;
  • Bottega Veneta ;
  • Balenciaga ;
  • Alexander McQueen ;
  • Brioni ;
  • Boucheron ;
  • Pomellato ;
  • DoDo ;
  • Qeelin ;
  • Ulysse Nardin ;
  • Girard-Perregaux ;
  • Kering Eyewear.

Chiffres d’affaires et répartition

Le chiffre d’affaires du groupe LVMH a toujours évolué depuis les 10 dernières années. En effet, depuis 2010, il a connu une croissance de 130 % pour dépasser le seuil des 46 milliards en 2018 avec un taux d’évolution annuel de + 11 %.

Pour ce qui est des bénéfices, ils ont connu une croissance de + 109 % depuis 2010 pour dépasser les 6 milliards d’euros en 2018.

En 2019, les résultats financiers du groupe restent excellents. Son chiffre d’affaires au premier semestre était de 25,08 milliards, soit une croissance de + 15,32 % par rapport aux résultats en 2018 sur la même période.

... more insights