Action Unibail-Rodamco-Westfield en Bourse - Cotations et prix en direct

Découvrez les informations à savoir sur le géant de l’immobilier Unibail-Rodamco-Westfield. Lisez notre guide avant d’acheter une action de la société.

L’immobilier est l’un des plus anciens secteurs d’activité les plus stables et les plus rentables au monde. Mais l’investissement dans ce secteur nécessite un capital considérable et de la grande liquidité. Unibail-Rodamco-Westfield est un groupe international qui opère dans cette branche. 

Aujourd’hui, ce groupe est devenu un géant de l’immobilier en engrangeant un chiffre d’affaires annuel de plus de deux milliards d’euros. Introduit sur le marché boursier en 2007, ce dernier jouit d’une bonne notoriété. 

Pour connaître davantage sur cette action, découvrez son histoire, sa situation financière ainsi que les informations boursières la concernant dans ce guide.

Présentation de l’action :

Histoire d’Unibail-Rodamco-Westfield 

Le groupe Unibail-Rodamco-Westfield est né de la fusion de la société française Unibail et du groupe néerlandais Rodamco puis le rachat du groupe australien Westfield. Cette fusion remonte à 2007.

La société Unibail a été créée en France par le groupe Worms en 1968. Elle commence son activité dans l’immobilier pour le commerce et l’industrie.   À la fin de l’année 2005, Unibail dispose d’un portefeuille immobilier composé de trente centres commerciaux et des immeubles de bureaux.

Rodamco, de son côté est un groupe issu de la scission du fonds d’investissement Rodamco en quatre structures. Rodamco Europe est fondé par le groupe hollandais Robeco en 1999. Rodamco possède également un portefeuille immobilier composé de centres commerciaux répartis dans quatorze pays d’Europe.

En 2017, le rachat du groupe australien Westfield par Unibail-Rodamco est à l’origine du groupe URW ou Unibail-Rodamco-Westfield. La répartition du capital de URW se résume comme suit : 72 % détenu par Unibail-Rodamco et 28 % par Westfield.

Actuellement, les centres commerciaux et les immeubles de bureaux qui sont à l’actif du groupe sont évalués à plus de quarante milliards d’euros.

Unibail-Rodamco-Westfield en chiffres :

Voici le résumé d’Unibail-Rodamco-Westfield en quelques chiffres :

  • Revenu locatif brut ou chiffre d’affaires 2019 : 2 417 milliards d’euros
  • Résultat annuel 2019 - part du groupe : 1 103 milliards d’euros
  • Effectif moyen 2018 : plus de 3639 collaborateurs
  • Actifs immobiliers : plus de 90 centres commerciaux dans le monde, 10 centres de congrès, 06 aéroports
  • Les 10 principaux actionnaires d’URW : SSgA Funds Management Inc. 14.7%, State Street Global Advisors Australia Ltd. 9.48%, Dimensional Fund Advisors LP 7.63%, APG Asset Management NV 4.75%, State Street Global Advisors Ltd. 3.40%, The Vanguard Group Inc. 2.86%, Lowy Family 2.65%, BlackRock Advisors ‘UK’ Ltd. 2,05 %, BlackRock Fund Advisors 1,84 %, Norges Bank Investment Management 1,49 %

Investir dans l’action d’Unibail-Rodamco-Westfield : est-ce un bon choix ?

L’année 2020 est une année sombre et morose pour le groupe Unibail-Rodamco-Westfield. Les mesures sanitaires prises ont contraint la fermeture des centres commerciaux pendant une longue période. Confinement total ou partiel, restriction des déplacements, limite d’ouverture des activités… Autant de mesures qui ont mis à mal les principales activités du groupe dans de nombreux pays du monde. Mais cette situation pourrait-elle une raison pour ne pas investir dans l’action URW ? Est-ce que la crise persistera pour le groupe en 2021 ou plus ? Et comment les investisseurs perçoivent-ils l’avenir d’URW en bourse ?

Année 2020 - année noire pour URW :

L’année 2020 est sans doute l’année la plus effroyable pour le groupe Unibail-Rodamco-Westfield depuis son existence. La plupart des centres commerciaux ont fermé leurs portes durant les confinements. 

Ce qui a provoqué un ralentissement considérable des activités du groupe. Même durant la crise économique de 2009, le groupe n’a pas vécu pareil désastre. Tous les voyants sont dans le rouge en 2020. Une perte nette de 7 212 milliards d’euros a été réalisée le résultat net part du groupe. 

Le chiffre d’affaires a chuté alors que les charges de structure et les charges opérationnelles n’ont pas baissé. En outre, le développement du commerce en ligne n’arrange pas la situation d’URW. En effet, le moyen le plus pratique et le plus disponible pour acheter est l’achat en ligne.  

Année 2021 - année de reprise ?

Les dirigeants du groupe restent confiants sur l’année 2021 malgré la persistance de la crise. La situation d’URW peut s’améliorer en fonction de la stratégie adoptée pour faire face à la crise. L’absence de décisions concrètes ou l’indécision peut coûter cher au groupe. 

Par rapport au contexte mondial, la campagne de vaccination contre le Covid-19 a commencé au cours du premier trimestre 2021 dans de nombreux pays du monde. Cette situation contribue à la reprise économique dans de nombreux secteurs d’activité.

Les données financières d’URW

Sur les cinq dernières années, l’année 2017 est sans doute l’année la plus favorable pour le groupe. 1res activités ont généré un résultat net part du groupe de plus de 2 439 milliards d’euros. Une baisse considérable est observée en 2018, car le résultat était seulement de 1 031 milliards d’euros. 

En 2019, une légère hausse s’affichait avec un résultat net de 1 103 milliards d’euros. Dans un contexte normal, URW aurait dégagé un bénéfice net au cours d’une année. Mais l’année 2020 est différente des autres, exceptionnelle et ne constitue pas pour URW une année de référence.

Les données boursières d’URW :

Le groupe Unibail-Rodamco-Westfield appartient à plusieurs indices boursiers : le CAC 40 dans la capitale française à Paris, l’AEX à Amsterdam aux Pays-Bas et dans l’Euro Stoxx 50. Sur le marché boursier, le cours d’une action de URW s’élève à 68,54 euros le 06-04-2021 à 10 h 30. Une augmentation de + 0,12 % est observée par rapport au cours de la clôture le 05-04-2021. 

Au cours du premier trimestre 2021, le cours affiche une variation plus ou moins stable, tantôt négative tantôt positive.

 

... more insights