Action Facebook

Leader du réseau social dans le monde, Facebook maintient son potentiel, justifié par ses bénéfices, et son chiffre d’affaires qui rassurent les investisseurs. Est-il conseillé d’investir dans Facebook en 2021 ?

Étant le réseau social le plus utilisé dans le monde, Facebook compte actuellement près de 3 000 milliards d’utilisateurs. L’action Facebook a fait son entrée sur la bourse américaine du NASDAQ le 18 mai 2012 sous le code ISIN US30303M1027, une entrée plutôt difficile pour le géant américain. Les chiffres rassurants quant à ses bénéfices et son chiffre d’affaires lors de ces dernières années n’ont pourtant cessé d’attirer plus d’investisseurs.

Aussi, la valeur de l’action a passé de 38 dollars, lors de son introduction en bourse, à 230,71 dollars en juillet 2020. 

Historique

Créé en 2004 par Mark Zuckerberg, qui n’avait alors que 20 ans, Facebook est l’un des GAFAM, les géants du Web, rassemblant Google, Apple, Amazon et Microsoft. Le réseau social a fait ses débuts à Harvard. Initialement appelé thefacebook, il a été uniquement utilisé par les étudiants de cette université. 

C’est en 2005 qu’il devient Facebook avec l’achat de son nom de domaine actuel, Facebook.com, pour 200 000 $. Quelques autres universités américaines et canadiennes l’ont ensuite utilisé avant son ouverture à tous en 2006. 

En 2007, Yahoo a proposé de racheter Facebook pour 1 milliard de dollars, une offre qui a été déclinée par Mark Zuckerberg. Il a reçu d’autres offres intéressantes qu’il a déclinées, dont celle de Microsoft qui a proposé 15 milliards de dollars. 

L’activité du leader des réseaux sociaux n’a d’ailleurs continué de se développer. En 2008, son siège international s’est implanté à Dublin, en Irlande. Il a également ouvert un bureau à Paris. Ce développement se confirme par le rachat de différentes entreprises pour les années qui ont suivi. 

Facebook a racheté Instagram en 2012 pour 1 milliard de dollars, WhatsApp en 2014, pour 22 milliards de dollars, Occulus en 2014 pour 3 milliards de dollars et Giphy en 2020, pour 400 millions de dollars.

Business modèle de l’entreprise

Facebook dispose de bureaux dans 70 villes répartis en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie. En 2020, il compte plus de 50 000 employés à temps plein et près de 3 000 milliards d’utilisateurs actifs mensuels, dont 410 millions en Europe. 

Entre 2015 et 2018, son chiffre d’affaires a augmenté progressivement, passant de 17,93 milliards à 55,84 milliards de dollars. Ce chiffre a connu une augmentation spectaculaire en 2019, avec une progression de 26 % par rapport à 2018, où il atteint les 70,697 milliards de dollars. 

Ce chiffre d’affaires est réalisé à environ 50 % aux États-Unis et à 50 % dans le reste du monde. La même année, il réalise 18,485 milliards de dollars de bénéfice annuel.

Avec la crise sanitaire en 2020, le chiffre d’affaires du groupe a toutefois atteint les 18,687 milliards lors du deuxième trimestre, une hausse de 98 % comparée aux chiffres du deuxième trimestre de 2019. 

Introduction et cotation de l’action

Évalué à 104 milliards, Facebook est entré en bourse avec un cours de 38 dollars par action, le 17 mai 2012. Ayant alors eu un revenu de 5 milliards de dollars lors de cette année, il a mis 421 millions d’actions sur le marché.

Le prix de l’action a pourtant baissé lors de ses premiers jours de cotation. Si la société a capitalisé 90 milliards de dollars lors de son IPO, elle en était à 69 milliards de dollars, 6 jours plus tard. Dans le même mois, l’action a connu une baisse de 22,3 %, passant de 38 à 29,52 dollars. L’action continue de perdre des valeurs, pour arriver à 19 dollars trois mois après l’IPO. Des controverses sont alors nées de cette introduction. Les premiers investisseurs ont douté de la transparence de la société et ont poursuivi les banques émettrices. Le cours d’ouverture à 38 dollars n’a été atteint qu’en juillet 2013, 14 mois après l’IPO.

Après ces débuts difficiles, le cours de l’action a grimpé et a dépassé les 50 dollars en 2013. Ce prix a été plus ou moins maintenu jusqu’en 2014. Au cours de l’année 2015, la valeur de l’action Facebook a dépassé les 100 dollars et les 150 dollars ont été atteints en 2017.

2018 marque un tournant pour le groupe, où l’action atteint les 200 dollars en juillet, pour chuter à 130 dollars en décembre.

Avec la crise sanitaire en début de 2020, les impacts se sont ressentis sur le cours de l’action Facebook. Entre fin février et fin mars, l'action qui cotait 218 dollars, est descendue à 149 dollars. 

Éléments influençant le cours de l’action

Avec les investissements réalisés en recherche et développement, Facebook déploie beaucoup de son potentiel dans l’intelligence artificielle. Entre la reconnaissance faciale sur les images, le Deep learning, le Machine Learning, la voiture autonome et la traduction vocale instantanée, les possibilités de développement du groupe pour les années à venir ne sont pas limitées. Les jeux hébergés sur Facebook, le développement technique et l’avancement technologique en vue peuvent alors jouer en faveur du cours des actions.

Souvent controversé à cause des problèmes liés à l’utilisation de données personnelles, le groupe met en place diverses solutions pour protéger les utilisateurs. L’évolution de cette situation pourrait avoir des impacts sur la cotation de l’action.

Les revenus du groupe dépendent principalement des publicités réalisées par les annonceurs sur les réseaux sociaux. Avec la crise causée par le coronavirus en 2020, des clients ont été contraints de diminuer les budgets publicitaires, ce qui a un impact tangible sur la recette du géant du Web. Bien que cela puisse influencer négativement le cours de l’action, la demande d’espaces publicitaires connaît un flux élevé vu l’effectivité des publicités réalisées sur Facebook.

Avantages et inconvénients de l’action

La société améliore ses résultats année après année. Son portefeuille d’activités diversifié et son réseau qui atteint une proportion importante d’internautes (plus de 66 % aux États-Unis) lui garantissent sa place de leader sur le marché. Sa trésorerie montante rassure aussi les investisseurs actuels et attire les potentiels investisseurs.

Avant d’investir dans Facebook, il est essentiel de savoir que ses actions n’ouvrent pas le droit d’un versement de dividende. Pour que les achats en bourse génèrent des plus-values, les investisseurs comptent uniquement sur l’augmentation du cours de l’action. 




... more insights