Cours de l’Action Safran en Bourse — Cotations et prix en direct

Découvrez dans ce guide des informations exactes et mis à jour qui vous aideront à investir sereinement sur l’action de Safran en bourse.

La pandémie COVID-19 nous laissait penser que le secteur aéronautique en pâtirait. Mais, c’est loin d’être le cas pour Safran. Certes, le groupe a dû se séparer de quelques usines et de plusieurs collaborateurs, mais il a quand même dégagé un bénéfice assez correct en 2020. Face aux incertitudes de 2021, le groupe doit redoubler d’efforts pour maîtriser ses coûts et garder la qualité des métiers. Trouvez dans ce guide quelques informations pour pouvoir en savoir davantage sur le cours de l’action Safran.

Présentation de l’action

Bref historique sur le groupe

Safran est un grand groupe industriel et technologique français. Le groupe est issu de la fusion de la Société nationale d’étude et de construction de moteurs d’aviation (Snecma) et de la Société d’applications générales d’électricité et de mécanique (Sagem) en mai 2005.

Safran est un équipementier aéronautique et spatial qui propose des produits et services aux constructeurs aéronautiques civils et militaires, et aux compagnies aériennes. Cette société opère aussi dans le domaine de la propulsion et équipement pour satellites ainsi que la fabrication de lanceurs spatiaux. 

La structure intervient dans la conception et la fabrication de plusieurs systèmes de navigation, de propulsion pour missiles, de système de guidage, dans l’optronique, le développement de Drones et dans l’avionique.

Pour avoir une idée des compétences du groupe, notez qu’il est :

  • N° 1 des moteurs d’avions civils ;
  • N° 1 des turbines d’hélicoptères ;
  • N° 1 des transmissions de puissance, des trains d’atterrissage, des roues et freins carbone ;
  • N° 1 des systèmes d’interconnexions électriques aéronautiques ;
  • N° 1 des essuie-glaces pour avions et hélicoptères ;
  • N° 1 des intérieurs de cabines et des toboggans d’évacuation ;
  • N° 1 européen des systèmes optroniques, et dans les systèmes de navigation inertielle ;

Les activités de Safran peuvent être classées en trois grandes catégories :

  • Conception, production et vente de propulsion aéronautique et spatiale
  • Équipements aéronautiques, Défense et Aerosystems
  • Aircraft Interiors

Le groupe Safran est composé de plusieurs filiales dont :

  • Safran Aero Booster, 
  • Safran Aircraft Engines, 
  • Safran Ceramics, 
  • Safran Electrical & Power, 
  • Safran Electronic&Defense, 
  • Safran HelicopterEngines, 
  • Safran Landing Nacelles, 
  • Safran Landing Systems, 
  • Safran Nacelles, 
  • Safran Transmission Systems, 
  • Safran Aerosystems, 
  • Safran Cabin, 
  • Safran Seats, 
  • Safran Passenger Solutions et 
  • Safran Tech. 

En tant que Holdings, ce dernier détient aussi plusieurs participations telles que les 50 % de part qu’il détient sur ArianeGroup.

Les actionnaires de la SAFRAN

L’actionnariat de Safran se compose comme suit :

  • 11.2 % à l’État français ;
  • 6,9 % par les salariés ;
  • 6.42% par Black Rock Ins;
  • 4.98% par TCI Fund Management Limited;
  • 0,2 % en autocontrôle.

Les partenaires du groupe Safran

Safran est une grande enseigne qui a su fructifier des partenariats stratégiques avec d’autres sociétés comme General Electric, MTU AeroEngines et Electrical&Power, Bye Aerospace.

Les concurrents de Safran

Les principaux concurrents de Safran dans le secteur aéronautique, on peut citer :

  • Dans le domaine des moteurs : General Electric, Rolls-Royce, Pratt & Whitney et Honeywell;
  • Dans le domaine des équipements : UTC Aerospace System General Electric Aviation Systems, Crane Aerospace & Electronics, Meggitt, Spirit AeroSystems et le groupe Thales.

Le chiffre d’affaires du groupe

Ces trois dernières années, Safran a dégagé des chiffres d’affaires de 21 050 M€, en 2018, 24 640 M€ en 2019 et 16 498 M€ en 2020. Le résultat net part du groupe est de 844 M€ pour l’année 2020. La rentabilité en 2020 a été possible suite à une adaptation intense et rapide de toutes les entités du groupe.

La répartition du chiffre d’affaires se répartit dans plusieurs domaines dont :

  • La conception, fabrication et vente de systèmes de propulsion aéronautique et spatiale représentent 46,4 % ;
  • La production d’équipements aéronautiques, défense et agrosystèmes 41.7 % ;
  • L’Aircraf interiors représente 11,6 % ;
  • La holding et une autre opération de 0,1 %.

La répartition géographique du chiffre d’affaires du groupe Safran est de 19.8 % en France, 21,2 % dans le reste de l’Europe, 35 % en Amérique, 15,1 % en Asie Pacifique et enfin et 8.9% en Afrique et au Moyen-Orient.

L’action Safran en bourse

Le groupe Safran fait partie intégrante du CAC40. L’action du groupe est cotée sur le marché français Euronext Paris dans le compartiment Ad'Euronext Paris et éligible au SRD. La capitalisation boursière de Safran s’élève à 49 858,43 M€, pour plus de 427 235 939 de titres à valeur nominale de 0,20 € chacune. La valorisation est de 49 260 M€.

Les éléments pouvant influencer le cours de l’action Safran

Il est facile de trader avec l’action Safran. En effet, le groupe communique beaucoup sur ses activités, et est transparent sur ses chiffres. Les stratégies de croissance sont clairement définies et cohérentes avec la situation actuelle. Les promesses et les plans d’investissements sont généralement tenus par la direction.

Le groupe offre une certaine sécurité. Le groupe possède un carnet de commandes bien garni lui permettant d’avoir une bonne visibilité sur futur. Notamment avec des records dans l’après-vente pour les moteurs civils. Safran dispose en outre d’autres sources de revenus comme ses nombreux brevets ou ses revenus en tant que holding.

Grâce aux ambitions de son service R&D, le groupe possède de grands avantages face à ses concurrents en matière de technologie. Bien que les budgets alloués aux recherches et développements soient diminués, l’ajustement des effectifs et des coûts de main-d’œuvre ont été effectués en préservant les compétences.

Annoncée en juin 2020, Safran bénéficiera du financement public sur trois ans pour le projet de R&D : avion-zéro émission 2035.

Le trafic aérien est au ralenti au niveau mondial suite à la pandémie de COVID-19 et à la propagation des variants. Cela génère de l’incertitude, notamment un risque de diminution des activités de services dans le domaine d’aviation civile. La vente de pièces de rechange et de services est ainsi fortement diminuée.

La suspension temporaire par Boeing de la production du 737 MAX qui est équipé du moteur Leap-1B de Safran perturbera ses performances.

Une sortie partielle de l’État représente aussi un risque dans l’action Safran.

 

... more insights