Le Dow Jones, plus ancien indice boursier

Le Dow Jones bénéficie aujourd’hui encore d’une grande renommée sur les marchés financiers. Découvrez la définition du premier indice boursier historique.

La définition de l’indice Dow Jones

Plus ancien indice boursier au monde, le Dow Jones Industrial Average (plus communément appelé Dow Jones) bénéficie aujourd’hui encore d’une grande renommée. Il fait partie des termes propres au jargon boursier qu’il est utile de connaître pour en saisir les subtilités.

Principe du Dow Jones

Le Dow Jones est un indice figurant à la bourse de New York depuis 1896. Cette invention des journalistes Charles Dow et Edward Jones est emblématique des marchés de Wall Street. L’indice est calculé à partir de la valeur des trente sociétés américaines les plus importantes cotées en bourse. Il est pondéré sur la valeur des actions de ces différentes sociétés. Ce fonctionnement ne prenant pas en compte la capitalisation boursière des compagnies est propre à deux indices boursiers seulement, le Dow Jones et le Nikkei 225. Parmi les entreprises intervenant dans la composition du Dow Jones figurent des géants mondiaux tels qu’American Express, Apple, Coca-Cola, Goldman Sachs, McDonald’s, Microsoft, Nike ou encore Walt Disney. Connaître la signification du Dow Jones, son intérêt comme ses limites, est indispensable pour mieux comprendre la bourse.

Forces et faiblesses

Plus d’un siècle après sa création, le Dow Jones fait toujours figure d’indice important sur les marchés internationaux. Ce rôle prééminent est dû à sa composition faite d’entreprises américaines comptant parmi les plus puissantes au monde. Symbole de cette influence, une corrélation peut être observée entre les marchés, les fluctuations du Dow Jones étant suivies de près par d’autres indices comme le CAC 40 et le DAX 30. En France, le SBF 120 est quant à lui l’indice présent sur la place de Paris, basé sur 120 capitalisations boursières de référence. Indice historique par excellence, le Dow Jones a cependant perdu de sa superbe ces dernières années. Les investisseurs y accordent moins d’intérêt, celui-ci n’étant représentatif que de la santé financière de trente sociétés américaines. Pour ces raisons, le Dow Jones a été supplanté par le S&P 500 comme indice référent de l’économie américaine.