Qu’est-ce que le Ratio de Sharpe ? (Définition)

Par définition, le ratio de Sharpe mesure la rentabilité par unité de risque. Il permet de comparer des stratégies aux niveaux de risque différents.

Le ratio de Sharpe mesure la rentabilité d’un actif par unité de risque. Il permet de comparer des stratégies d’investissement ayant des niveaux de risque différents sur un même pied d’égalité.

Le Ratio de Sharpe, indice de rentabilité sur les marchés

Le Ratio de Sharpe donne un aperçu de l’écart de rentabilité entre un portefeuille d’actifs financiers risqué et un placement sans risque. Il permet de se faire une idée de la performance potentielle contenue dans le risque d’une action. Pour cette raison, le Ratio de Sharpe permet de :

  • Faire des calculs prévisionnels de la rentabilité du risque ;
  • Évaluer la performance passée d’un actif financier ;
  • Identifier la source de rentabilité (taux sans risque, prime de risque ou placement intelligent).

  Découvrez une nouvelle façon de générer des revenus grâce au Trading 2.0 avec le Pack ARYA Starter !  

Formule du Ratio de Sharpe : Sp = (Rp - Rf) / σ

Où Rp est l’espérance de rentabilité du portefeuille, Rf le taux sans risque, et σ l’écart-type du portefeuille (sa volatilité). Trois résultats peuvent découler de ce calcul :

  1. En dessous de 0, le Ratio de Sharpe indique que l’actif risqué est moins rentable que le placement sans risque. Il s’agit donc d’un très mauvais placement ! 
  2. Entre 0 et 1, le risque comporte une rentabilité moyenne. 
  3. Au-dessus de 1, la prime de risque est considérée comme très rentable.

La principale faiblesse du Ratio de Sharpe est qu’il prend pour acquis le fait que la rentabilité d’un investissement soit répartie de manière égale (on dit que sa distribution suit alors une Loi normale). Or, ce n’est pas le cas pour tous les types d’actifs financiers. Il est à noter qu’au moins deux alternatives au Ratio de Sharpe sont à disposition de l’investisseur :

  • Le Ratio de Sortino (variante du Ratio de Sharpe qui prend uniquement en compte la volatilité négative, et non la volatilité dans son ensemble) ;
  • Le Ratio de Treynor (qui se base sur le bêta du portefeuille d’actions).